1-Effectifs pour la rentrée 2011

 

CP

CE1

CE2

CM1

CM2

TOTAL

CLIS

TOTAL GEN.

41

60

49

48

51

249 (24,9)

10

259

 

Les enseignantes de CP soulignent la difficulté d’enseigner avec 29 élèves dans leurs classes.

La Mairie rappelle qu’elle n’entre pas dans les choix pédagogiques des équipes enseignantes, elle prend en compte le nombre total d’inscrits sur une école.

En avril, il y a une nouvelle famille sur Caychac avec un enfant pour la maternelle et un enfant pour le CP. Les enseignantes ont affirmé leur refus d’accueillir un élève supplémentaire.

Il a été rappelé que de nombreuses inscriptions ont eu lieu dans le courant de l’été dernier rendant impossible l’organisation en classes à double niveau en septembre.

Reste le problème de la gestion des nouveaux arrivants en cours d’année.

Pour la Mairie il est difficile de demander à une famille d’aller sur une autre école lorsqu’ils habitent sur Caychac et grâce à ces nouvelles inscriptions cela a permis de maintenir l’ouverture de classe faite cette année.

La Mairie précise qu’elle a mis en place une politique de gestion pour les dérogations de secteur, depuis 3 ans la mairie est vigilante aux demandes de dérogation qu’elle reçoit : elles ne sont pas systématiques. Cela concerne 25% des élèves.

2- Remplacement des enseignants

Un rappel est fait sur les dispositifs de remplacement des enseignants : pour les remplacements «prévisibles» (stages, congés maternité...), c’est un service qui dépend directement de l’Inspection Académique qui les gère.

Pour les remplacements courts et «non prévisibles» comme les arrêts maladie, c’est la secrétaire de circonscription qui les gère en fonction du nombre de remplaçants disponibles (cela peut varier énormément)

La FCPE a demandé s’il est possible que les enseignants prévoient du travail de secours lors de leurs absences (trop de coloriages sont donnés). Les enseignants expliquent qu’il est difficile de prévoir les absences pour maladie et que préparer du travail à l’avance est difficilement gérable.

3 - Coopérative scolaire : kermesse de Noël, répartition budget, différents projets

En ce qui concerne la kermesse de Noël : le bénéfice de la vente des objets s’élève environ à 200 euros. Des parents ont été frustrés de ne pas pouvoir voir le spectacle et il était difficile de circuler dans les couloirs. Serait-il possible de prévoir une autre organisation ? Cette année beaucoup de parents sont venus à la kermesse de Noël. Si la kermesse de Noël est reconduite l’année prochaine selon les mêmes modalités, il faudra réfléchir à une autre organisation.

Comme cela avait été fait lors du premier Conseil d’Ecole, le budget prévisionnel de la coopérative est à nouveau présenté. Ce budget prévisionnel a été établi lors de la deuxième journée de pré rentrée des enseignants au mois de septembre.

Voyages prévus : CE2 grottes de Pair Non Pair ; Cm2 : voyage avec nuitées à Gripp.

- Mme Lefèvre, enseignante de CM2, souligne le coût important de ce type de voyage. Elle demande à la Mairie comment celle-ci peut augmenter sa participation pour l’année prochaine. Elle rappelle que la somme mise à la charge des familles est identique pour tous les parents, qu’il n’y  a pas de « clés ».

- La Mairie explique, comme elle l’avait déjà souligné au dernier Conseil d’Ecole de l’année dernière, qu’au mois de septembre, il est demandé aux enseignants souhaitant mettre en place des voyages avec nuitées de se faire connaître avant les vacances de Toussaint afin qu’ils puissent être budgétisés sur l’année suivante.

Cette année la Mairie a reçu 8 demandes dans ces délais alors qu’en réalité 16 classes vont partir en voyage avec nuitées. Une fois le budget municipal voté, il est impossible d’augmenter la participation Mairie. Par ailleurs, il est aussi rappelé que suivant l’éloignement (on dispose d’une amplitude horaire de 9 heures moins les arrêts obligatoires)  un bus de la mairie peut être mis à disposition, même le mercredi.

La Mairie et les parents d’élèves rappellent qu’ils n’avaient pas connaissance des projets de voyages pour l’élémentaire de Caychac (pour les CM2 et pour les CM1). Cela n’avait pas été dit lors du dernier Conseil d’Ecole.

4 - Activités sportives à la rentrée prochaine : infrastructures, matériel, transport municipal pourront-ils encore être utilisés même s’il n’y a pas les intervenants ?

Les enseignants ont été sollicités par l’Inspection Académique pour refaire une programmation annuelle des activités sportives sur l’ensemble des cycles, pour la rentrée prochaine.

Les enseignants s’interrogent, compte tenu de cette demande institutionnelle. La Mairie espère bien que pour la rentrée prochaine les intervenants seront maintenus (habilitations sont données par l’Inspection Académique). Mme Lacaussade précise qu’elle doit rencontrer l’Inspectrice avant le mois d’avril pour éclaircir cette situation. Si les intervenants ne  sont plus mis à disposition, cela risque de bouleverser les plannings, mais cela ne remet pas en cause l’utilisation des structures sportives municipales par les enseignants.

5 - Projet Musique

La Mairie rappelle que si des enseignants veulent mettre en place un projet musique, celui-ci doit parvenir en Mairie avant fin juin. Le projet doit être prêt pour mi-septembre et envoyé à l’Inspection Académique avant les vacances de Toussaint.

Il est rappelé que c’est une décision individuelle des enseignants de s’inscrire ou non dans un projet Musique.

6 - Sortie de l’école à 12 H?

En termes de réglementation, chaque enseignant est responsable de ses élèves jusqu’au portail. Cela n’a pas changé depuis l’année dernière.

7 - Kermesse du 24 juin

La FCPE demande aux enseignants s’il y a un spectacle. L’avis des enseignants est pour le moment partagé. Ce point sera repris lors du prochain Conseil des Maîtres. Il faut voir aussi avec l’Accueil Périscolaire qui s’est proposé de participer à la Kermesse.

Pour l’organisation, la FCPE estime plus judicieux que les enseignants fassent le relais pour l’organisation et en particulier pour la tenue des stands, auprès des élèves et des parents.

8 – Problèmes

·         Les toilettes pendant l’interclasse et le rôle des animateurs :

Il est demandé si un animateur pourrait être de surveillance au niveau des toilettes, les garçons ennuient souvent les filles. Pour la Mairie il n’est pas envisageable de mettre un animateur supplémentaire. Le taux d’encadrement sur Blanquefort est de 1 pour 20 enfants, à Bordeaux, c’est un animateur pour 30 enfants. En général, il y a 3 animateurs qui proposent une activité et les autres sont de surveillance. Il est demandé que la parole des enfants soit plus prise en compte par les animateurs même pour un incident mineur, celui-ci est souvent considéré par l’enfant comme important. Les élèves «victimes» d’incident mineur (emprunt de son ballon par exemple) trouvent injuste que certains élèves ne soient pas punis. Ne serait-il pas possible de séparer les petits et les grands pendant l’interclasse comme cela se fait pour les récréations  ?

* Les enseignants du cycle 2 demandent à la Mairie s’il est possible d’avoir un marquage au sol pour délimiter la cour, avec des lignes blanches.

* Retard transport scolaire du matin et du soir depuis la rentrée de septembre : la Mairie invoque les travaux sur Caychac. Les Parents mettent en avant qu’il n’y a pas toujours des travaux sur Caychac et le bus a toujours du retard, parfois jusqu’à 20 minutes. En mars, le marché est renouvelé avec la CUB. Les problèmes de retard seront mis à l’ordre du jour. Il semblerait que compte tenu du nombre d’enfants, l’amplitude horaire pour réaliser le parcours, soit trop court.

9 -Questions diverses

* Problème du grillage et des poteaux de l’école et du city- stade :  Malgré les réparations faites, ils sont de nouveaux dégradés. Le service technique de la ville a répondu qu’il n’y avait pas de solution infaillible, avec un coût raisonnable. (changer la clôture serait estimée à 60 000 euros et devrait faire alors appel à un arbitrage budgétaire au sein de la Municipalité). Il y a toujours des intrusions dans l’école et cela même pendant le temps scolaire. Une des tables de ping-pong est en piteux état.

* Stationnement archaïque devant l’école : la Police Municipale est intervenue trois fois depuis la réunion de Mme Lacaussade avec les associations de parents d’élèves. Sa présence semble avoir des effets positifs.

* Problèmes informatiques : dans la petite cour, la liaison internet ne fonctionne pas en permanence (problème de ligne téléphonique ou autre ?) comme la liaison avec le photocopieur ? Au cycle 3,  il n’est pas possible de connecter tous les ordinateurs en même temps à Internet dans la salle informatique (problème de débit ou autre ?)

La Mairie informe le Conseil d’Ecole qu’un nouveau système de gestion des ordinateurs existants dans les écoles va être mis en place à terme sur tous les postes : deep freez.

* Un enseignant rappelle qu’il est intéressant d’utiliser le réseau TBC car les tickets ne sont pas pris sur le budget de l’école. La Mairie expérimente un abonnement au réseau TBC.

* Les Parents d’élèves demandent s’il est possible de mettre en place une «aide aux devoirs». Cela n’est pas d’actualité pour la Municipalité.